Vu la célébrissime célébrité qui me vaut tant de fans, je ne pouvais envisager de prendre le risque de sortir de mon antre sans m'entourer d'une garde rapprochée à la hauteur de ma dignité et de ma classe légendaire.

Ben oui! Je vais partir en vacances !!! Youpppyyyy !

Cet après-midi j'ai donc rencontré la charmante demoiselle qui va passer 2 jours avec moi enfermée dans ma voiture (1 à aller et l'autre au retour, je vous rassure).

Je tiens aussi à rassurer mes inconditionnels fans, elle n'est pas une dangereuse criminelle en cavale, ni une terroriste internationale recherchée par toutes les polices du monde, c'est une gentille, une héroïne que dis-je !

Et en plus de jouer la chauffeuse (non, mais vous allez arrêter de tout déformer ! elle va prendre le volant en alternance avec moi !) elle va également assurer ma sécurité et ma garde personnelle, vu qu'elle a embrassé (non pas moi ! je sais que je suis irrésistible mais quand même !) une carrière dans la maréchaussée !

Ca vous la coupe ! Hein ?

Cette excellente nouvelle va donc me permettre de me faire une tambourinade carcassonnesque, j'ai hâte de découvrir ce manipulateur de grosse baguette qu'il secoue sur des grosses caisses (non ! je ne ferais aucune blague à deux balles sur ce coup là, je vous laisse imaginer à quel point on peut en trouver des biens nulles vu ce que je viens de vous dire).

Bon, pas la peine de préciser que je compte bien aussi, aller faire un gros bisoulloux (même plusieurs d'ailleurs) à ma petite soeurette chérie et adorée.

Et puis si y'en a d'autres qui ont même pas peur de se taper le virus en face à face et qui sont dans le coin (Béziers pour mémoire) ben qu'ils le disent.

Il me faut donc maintenant me mettre à l'ouvrage pour tout préparer pour mon départ, que même que c'est pour la semaine prochaine.

Non, non, ma valise j'en ai pour 5 minutes, c'est plutôt les rations de survie de mes colocataires qu'il va falloir que je fabrique à la chaine et donc pour se faire je vais être obligé de faire des courses gargantuesques.

Bref pas mal de boulot en perspective.

Mais rassurez-vous, ce n'est pas parce que je pars exposer (non pas mon cul à la fenêtre) mon sublime corps de rêve, qui vous fait tous et toutes fantasmer depuis si longtemps, au soleil que je vais pour autant en oublier de venir vous casser les bonbons (oui je suis très sucreries et gâteries) de temps en temps.

Et n'oubliez pas que je compte sur vous pour des commentaires constructifs sur ce fabuleux et merveilleux roman qui sort de mon imagination et que je vous laisse en pâture et que même que vous pourrez vous abreuver de mes vertigineuses affabulations qui vont en émoustiller plus d'un si vous cliquez ICI.

Si, si, vraiment j'ai besoin de vos avis.