ange_ou_diable


J'ai le ciboulot qui turbine sans cesse.
J'ai beau croiser du monde (du beau monde même), plus le temps passe et plus le prince charmant semble n'être qu'une illusion, un mirage.
En tout cas, ce n'est surement pas via le web et les plateforme de rencontres (où il n'y a que des chercheurs de plan cul et des trouillards de la vie) que je vais le trouver, si toutefois il existe, ce dont je doute.
Alors quitte à devoir finir ma vie tout seul, comme je n'ai pas l'intention d'embrasser une carrière de moine, j'ai décidé de profiter du temps qui me reste a être approximativement capable de faire encore des folies pour en profiter (avant de me retrouver cloué au lit pendant plusieurs mois) et qui sait si le destin ne mettra pas sur mon chemin celui que je n'attends plus.

Mes vacances approchant, vont être le démarrage d'une grande série, de découverte de lieux de débauche et de dépravation.

Alors s'il y en a qui ont envie d'assister à cette folie (auto-destructrice peut être un petit peu), vous êtes cordialement conviés à m'y accompagner, en tout bien tout honneur évidemment (ce n'est pas pour autant qu'il faut vous priver de me déclarer votre flamme si vous craquez total sur moi).

Donc pendant mon séjour dans le sud, je vais tester plusieurs saunas que je n'ai pas encore visité.

Perpignan et Béziers, je les ai déjà visité, donc sauf si quelqu'un me propose de m'accompagner je vais les zapper cette fois-ci.

Mes recherches webiques m'ont permis de trouver plusieurs sauna dans les alentours et je compte bien, profiter de mes rencontres bloguesques pour faire de petits détours qui seront ou pas (cela dépendra de ma chance) profitables.

Je vais donc passer par :

  • Le Background au Cap d'Adge
  • Le 36 à Montpellier
  • L'Atrium à Carcassonne
  • Le Colonial à Toulouse
Je vais probablement aussi passer par Marseille pour voir ma soeurette (si elle est disponible), mais il y a tellement d'établissement là-bas que je n'ai pas encore fait mon choix, alors s'il y a des connaisseurs, n'hésitez pas à me faire part de vos préférences.

Je pense que de retour à Paris, j'en profiterais pour faire le tour des établissements que je ne connais pas.

Auto-destructrice (probablement un petit peu) est cette folie, mais je rassure les inquiets, je n'ai pas pour autant décidé de ne pas me protéger.