...


A plusieurs reprises, ici ou là, il a été question de l'appropriation par certains spécimen au sein de la population des garçons qui aiment les garçons, du substantif GAY, afin d'y apposer une culture, etc ...

Donc, nous avons également à plusieurs reprises évoqué quelques autres substantifs possibles.

 

Ce fût, à cette époque, pour moi, l'occasion de parler d'un putatif post dans lequel je ferai un tour de la question, puisqu'étant un  fervent amateur d'argot.

 

Chose promise, chose due !

J'ai fait quelques recherches (bon d'accord ça fait presque 3 mois que je bosse sur ce post) et j'ai donc décidé de ressortir (non ! pas la peine de rêver, je ne vais pas vous déballer mon complet trois pièces) le Dr Maboule pour emplir de vocabulaire argotique vos méninges et ainsi vous permettre de briller en société quand il s'agira de pouffiasser joyeusement sur les gays.

 

argot

 

Que ne ferais-je pour mes sexy-fans ! Hein ! Loup !


 

Voici donc comment les garçons qui aiment les garçons peuvent se faire arranger :

 

marins

 

  • Amateur de terre jaune (littéralement amateur de sodomie)
  • Bouffeur de camelote (mangeur de sperme)
  • Brioche maudite ou brioche infernale (désigne l'homosexualité)
  • Brosse (désigne un détenu homosexuel passif)
  • Caroline (désigne un détenu homosexuel passif - peut aussi être utilisé pour désigner un travesti)
  • Castor (plutôt utilisé pour désigner un prostitué homosexuel)
  • Chatte
  • Chevalier de la rosette
  • Chochotte (réservé aux garçons efféminés)
  • Coquin (homosexuel passif)
  • Corvette (jeune homosexuel)
  • Cuir (réservé aux homos virils et vêtus de cuir)
  • Dame
  • Défoncer la pastèque (littéralement être homosexuel)
  • Empaffé (homosexuel passif)
  • Emprosé (homosexuel passif)
  • Enculé (homosexuel passif)
  • Enculeur (homosexuel actif)
  • En être
  • En filer
  • Enfiotté
  • Enfoiré
  • En refilé
  • Enviandé (homosexuel passif)
  • Etendard
  • Etre à voile et à vapeur ou être jazz-tango (ça c'est pour les bi)
  • Etre de la bottine
  • Etre de la cale
  • Etre de la jaquette
  • Etre en coquine
  • Fiotte
  • Filer du chouette (être un homosexuel passif)
  • Folle ou folle perdue (réservé aux homosexuels très efféminés)
  • Frégate ou frégaton (jeune homosexuel)
  • Gay
  • Gâcheuse (jeune homme efféminé)
  • Gazier
  • Gazoline (homosexuel passif)
  • Giron ou giton (jeune homosexuel passif entretenu par son amant)
  • Homo
  • Honteux ou honteuse
  • Jaquette flottante
  • Jésus (adolescent homosexuel)
  • Lope
  • Lopette
  • Mademoiselle
  • Marquis de la manchette
  • Mignard ou Minot ou Môme (jeune homosexuel)
  • Onduler du valseur (littéralement être homosexuel)
  • Pédale
  • Pédé ou pède
  • Pédoque
  • Persilleuse (prostitué homosexuel)
  • Pétanqueur
  • Pointeur (homosexuel actif)
  • Précieuse (attention au pluriel ce sont les testicules)
  • Prout prout ou Prout prout ma chère
  • Putain de galère (détenu homosexuel)
  • Razdep ou rasdep
  • Refiler de la jaquette
  • Reine (désigne un homme efféminé ou un prostitué homosexuel)
  • Schbeb / Schebeb / Chbeb (détenu homosexuel ami d'un chef)
  • Sentir l'ail (ou encore manger de l'ail)
  • Serinette
  • Sodomites ou sodomistes
  • Sœur (jeune homosexuel)
  • Sœur de charité
  • Suceur de bites
  • Suceuse
  • Tafiole
  • Tante
  • Tantouse
  • Tantouze
  • Tapette (aussi utilisé pour désigner la langue)
  • Tarlouse
  • Tata
  • Tonton
  • Travailleuse
  • Travelo / Travelot / Trave (désigne exclusivement un homosexuel travesti en femme)
  • Tremper la soupe (avoir une relation homosexuelle)
  • Uranien
  • Zèbre

 

Etant généreux de nature, et afin de vous permettre de briller au firmament de l'expression argotique, je vous confie ci-dessous quelques expressions qui s'accommoderont parfaitement à quelques boutades faites sur la population précédemment citée.

 


 

Bite_rouge

 

L'argot, langage fleuri s'il en est, propose tout un florilège d'expressions assez imagées pour parler du sexe, je vous en livre ici une panoplie assez large, mais pas forcément complète.

Avant tout plaisir sexuel, pour nous les hommes (désolé Mesdames), il est une obligation physique de montrer à quel point l'on a envie de jouer.

Ainsi, il nous faut donc obtenir une érection :

  • Avoir des coliques cornues
  • Avoir la canne
  • Avoir la matraque
  • Avoir la tringle
  • Avoir le braquemard
  • Avoir le flageolet à la portière
  • Avoir le goupillon à la noce
  • Avoir le gourdin
  • Avoir le manche à balai
  • Avoir le mandrin
  • Avoir le petit pain
  • Avoir le piquet
  • Avoir l'étiquette qui dépasse
  • Avoir le tracassin
  • Avoir le tricotin
  • Avoir la trique (attention : être en trique = être sous haute surveillance policière)
  • Avoir un porte-manteau dans le pantalon
  • Bander à zéro
  • Godailler ou godiller (attention dans certains contexte cela veut aussi dire : copuler)
  • Goder (attention dans certains contextes cela veut aussi dire : jouir - de très mauvais linguistes utilisent ce verbe pour parler de l'introduction d'un sexe factice dans un rectum, ce qui est une hérésie)
  • Marquer midi
  • Pavoiser

pour les moins motivés qui ont besoin d'un peu d'aide, l'érection peut être obtenue via un/une partenaire qui arrive alors à engendrer une érection :

  • Faire péter les boutons de braguette

Maintenant que vos membres sont bien raides, commençons par le plaisir solitaire, et apprenons à se masturber :

  • Agacer le sous préfet
  • Astiquer la colonne
  • Câliner la vipère broussailleuse
  • Etrangler Popaul
  • Faire juter l'os à moelle
  • Faire un cinq contre un
  • Jouer avec son petit frère
  • S'astiquer la gaule
  • S'astiquer la seringue
  • Se balancer le bonhomme
  • Se caresser la chipolata
  • Se coller une secousse
  • Se coller un rassis
  • Secouer la cartouche
  • Secouer la houlette
  • Secouer le petit homme
  • Se faire mousser le créateur
  • Se faire une pogne / se pogner
  • Se faire une touche
  • Se faire une veuve poignet
  • Se fréquenter
  • Se griffer le macaroni
  • Se l'allonger
  • Se la secouer
  • Se la tirer
  • Se limer
  • Se palucher
  • Se polir le chinois
  • Se taper sur la baraque
  • Se taper sur la colonne
  • Se taper une pignole / se pignoler
  • Se taper un rassis
  • Se tirer sur l'élastique
  • Se toucher
  • Se tripoter
  • Se voir
  • Tirer la ficelle

L'argot étant un langage, notamment créé par le "milieu" (entre autre de la prostitution) pour être quelque peu incompris notamment de la maison poulaga (la police), il est très largement porté sur la branlette, car très utilisé en milieu carcéral, d'où les nombreuses expressions pour parler de la sodomie et autre plaisirs carcéraux.

Bref, nous allons maintenant sodomiser :

  • Aléser
  • Baiser à la riche
  • Caser (sodomiser - verbe exclusivement réservé aux sodomies homosexuelles)
  • Casser coco
  • Casser le disco
  • Casser le dix
  • Casser le dixième
  • Causer à rebours
  • Culbuter
  • Dauffer
  • Embrocher
  • Emmancher
  • Empaffer
  • Empapaouter
  • Emprunter la ruelle aux vesses
  • Enviander
  • Encaldosser
  • Enculer
  • Endoffer
  • Englander
  • Entuber
  • Fouiller la lune
  • Miser la raie
  • Passer par la lucarne enchantée
  • Passer par la porte de service
  • Passer par la rose des vents
  • Passer par l'entrée des artistes
  • Passer par le petit guichet
  • Passer par Waterloo
  • Prendre du bronze
  • Taper dans le tal

Après la terminologie générale, attaquons nous aux spécialités comme pratiquer la sodomie active

  • Aller au petit
  • Défoncer la rondelle
  • Défoncer le troufignon
  • Donner le postillon (spécialité qui consiste à mettre un doigt dans l'anus)
  • Exploser la rosette
  • La mettre au rondibé
  • Nettoyer la boite à pâté
  • Passer par la salle de danse
  • Pilonner le moutardier
  • Tourner la page

ou comme pratiquer la sodomie passive

  • Aller se faire dorer la feuille
  • Donner du rond
  • Donner du dos
  • En lâcher
  • Filer du rond
  • Faire le gamin (désigne la position qui consiste à s'empaler sur le sexe d'un homme allongé)
  • Lâcher du chouette
  • L'avoir dans l'œuf
  • Prendre du rond
  • Ramasser des épingles
  • Ramasser des marrons
  • Se faire défoncer la motte
  • Se faire dorer la pastille (attention peut aussi vouloir dire "ne rien faire")
  • Se faire enfoirer
  • Se faire taper dans les baguettes

ou enfin comme pratiquer la sodomie réciproque

  • Marquer chou pour chou

J'espère que vous n'en avez pas déjà plein le cul (oui, je sais elle est pas terrible, mais je n'ai rien d'autre en rayon), car nous allons maintenant nous entrainer à faire une fellation :

  • Boire au goulot
  • Boire au robinet
  • Brouter la tige
  • Défromager le minaret
  • Faire boule de gomme (désigne plus précisément le fait de lécher les testicules)
  • Faire une fantoche
  • Faire une faveur
  • Faire une gâterie
  • Faire une gourmandise
  • Faire une politesse
  • Faire une sucette
  • Faire une turlute
  • Faire un pompelard
  • Faire un shampooing à Charles le Chauve
  • Faire un shampooing maison
  • Glottiner (valable aussi pour un cunnilingus)
  • Gober le gland
  • Jouer de la clarinette baveuse (attention : jouer de la trompette = émettre des pets)
  • Jouer du mirliton
  • Jouer du rossignol à gland
  • Pomper le dard
  • Scalper le mohican
  • Souffler dans le flageolet
  • Souffler dans le poireau
  • Souffler dans le ventre
  • Sucer
  • Taquiner le goujon (pas de chance pour nos amis pêcheurs)
  • Téléphoner dans le ventre
  • Téter
  • Tirer un jus
  • Turluter
  • Tutoyer le pontife

Dans la série jouons de la langue nous allons maintenant faire un anulingus :

  • Bouffer l'oignon
  • Faire une descente à la cave
  • Lécher l'as de trèfle
  • Lécher le trèfle
  • Léchouiller l'œillet
  • Tarauder la rondelle

ce qui peut être l'occasion de tripoter l'anus :

  • Jouer dans le couloir aux lentilles

Allez un peu de cœur à l'ouvrage, nous avons encore plusieurs exercices à pratiquer, il est donc temps de retrouver de la vigueur sexuelle

  • rebiffer (uniquement valable pour les hommes)

afin que nous immiscions dans les rapports sexuels en général et déclinions le verbe coïter

(terme générique que l'on pourrait traduire par faire l'amour sans y mettre une quelconque particularité ou encore simplement avoir un rapport sexuel, même si bon nombre de ces expressions du fait de l'image même qu'elles évoquent ne pourraient pas être utilisées pour qualifier une partie de jambes en l'air chez nos amies les homosexuelles)

  • Aller à la cacasse
  • Aller au cirque
  • Aller au radada
  • Aller aux fraises (plus précisément chercher dans la nature un coin propice à un coït)
  • Arracher un pavé
  • Battre le beurre
  • Bourriquer
  • Culeter
  • Danser la valse de plumard
  • Dégorger son panais
  • Dégraisser son hareng saur
  • Dérouiller son petit frère
  • Encorner
  • Enfiler
  • En glisser une paire
  • Enjamber
  • Enquiller
  • Faire tutu-panpan
  • Faire un carton
  • Faire zig-zig
  • Faire zizi-pan-pan
  • Filer le coup de guisot
  • Filer un coup de tromblon
  • Fourailler
  • Fourrer
  • Fricasser
  • Fricoter
  • La mettre au chaud
  • Prendre le thé
  • Pousser sa pointe / pointer
  • Râper (attention Râper l'oignon se traduit par ennuyer quelqu'un)
  • Rivancher (attention peut également être utilisé pour : dormir)
  • Sabrer
  • Se baguer le nœud
  • Se frotter la couenne
  • Se mélanger
  • Semer sa graine
  • Se soulager (attention au contexte se traduit aussi par déféquer)
  • Tamponner
  • Tirer sa chique
  • Tirer sa crampe
  • Tirer un coup d'arbalète (Tirer un coup étant plus rapide, l'arbalète est désormais rangée au placard)
  • Tirer une crampette
  • Tirer une giclée
  • Trancher
  • Tremper sa mouillette
  • Tremper son biscuit
  • Tremper son pinceau
  • Tringler
  • Trinquer du nombril
  • Trombiner
  • Tromboner
  • Troncher
  • Trouducuter
  • Trousser (coïter rapidement)
  • Verger
  • Zéber

il existe aussi quelques variantes teintées de précisions diverses et variées :

  • Passer à la douane (se dit d'un rapport effectué debout sous une porte cochère)
  • Prendre un café du pauvre ou prendre un pousse-café (désigne un rapport effectué juste après le repas)
  • Proposer la botte (ne désigne pas l'acte en lui-même mais le fait de proposer un coït)
  • Regarder la feuille à l'envers (se dit d'un rapport effectué dans la nature)

mais lorsque l'on détaille ces mœurs suspectes et que l'on veut pénétrer (ce qui ne s'applique pas exclusivement à la population homosexuelle) :

  • Boutiquer
  • Brosser
  • Calcer
  • Filer un coup de baguette
  • Filer un coup de calcif
  • Gauler

Ca va ? Vous tenez le choc ?
Nan, parce que il y a encore quelques expressions bien trempées.

parce qu'avec tous cela, certains vont prochainement éjaculer :

  • Avoir la sève qui monte (plus précisément être sur le point d'éjaculer)
  • Avoir une balle dans le canon (plus précisément être sur le point d'éjaculer)
  • Balancer la sauce d'amour
  • Balancer le sirop de corps d'homme
  • Balancer le sirop de navet
  • Balancer le sirop de paf rose
  • Décharger
  • Déjanter
  • Déponner (attention au contexte car cela veut également dire déféquer - faire caca pour les incultes)
  • Envoyer ou balancer la purée
  • Envoyer la semoule
  • Envoyer son enfant à la blanchisseuse (plus précisément éjaculer sur les draps)
  • Exploser
  • Faire une carte de France (plus précisément éjaculer sur les draps)
  • Jeter son venin
  • La bête a lâché son cri (utilisée pour désigner l'éjaculation - ne peut donc remplacer le verbe)
  • Refiler sa came
  • Reluire
  • Seringuer
  • Se vider les rognons
  • Venir

ou pas :

  • Moucher la chandelle (pratiquer le coïtus interruptus)
  • Sauter du train en marche (pratiquer le coïtus interruptus)

d'ailleurs d'autres pourraient en profiter pour avaler le sperme :

  • Avaler la fumée
  • Déguster un petit blanc

les vrais spécialistes pouvant se targuer de faire jouir rapidement :

  • Eponger
  • Essorer

quoi qu'il en soit il y a de forte chance d'être souillé de résidu de sperme :

  • Etre enfromagé

ce qui pourrait s'interpréter comme éprouver un orgasme intense :

  • Avoir les pieds en bouquet de violette
  • Partir en voyage
  • Prendre son pied
  • Se régaler

Vous l'aurez compris, les joies du sexe sont fortes et peuvent menées à :

  • Avoir les patates au fond du filet (avoir les testicules épuisées après un abus de rapports sexuels)
  • Rouler sur la jante (être épuisé à la suite de nombreux coïts successifs)

Pressez que vous êtes de vous jeter dans les affres de la luxure, vous en avez oublié quelques préliminaires de base !

Commençons par embrasser sur la bouche :

  • Faire une langue fourrée
  • Faire une roulée
  • Faire une souris
  • Filer une langouse
  • Rouler une escalope
  • Rouler une galoche
  • Rouler un patin
  • Rouler une pelle
  • Rouler une saucisse
  • Se coller les soupapes
  • Se faire lécher les amygdales
  • Se filer  des saucisses
  • Se passer des saucisses
  • Sucer la poire
  • Sucer la pomme
  • Sucer le museau
  • Sucer le trognon

Puis découvrons les objets du délit à venir et commençons par sortir son sexe :

  • Déballer l'artillerie
  • Déballer les outils
  • Déballer tout le saint-frusquin

que nous allons par un fin stratagème dévoiler lorsque l'on va enlever le cache-sexe :

  • Faire glisser le cache-fri-fri

avant de mettre un préservatif :

  • Enfiler une marguerite
  • Enfiler un scaphandre de poche

il est de mise de s'adonner à caresser :

  • Aller aux renseignements (risquer une caresse érotique d'approche)
  • Faire patte d'araignée sur les baloches (caresser les testicules)
  • Faire un aller-retour sur le filet (caresser une verge)
  • Flatter les témoins à décharge (caresser les testicules)
  • Papouiller le paquet de tabac (caresser les poils pubiens)
  • Papouiller le tablier de sapeur (caresser les poils pubien)
  • Papouiller le tablier de forgeron (caresser les poils pubien)
  • Retrousser
  • Tripoter

et pour certains il convient de lécher les doigts de pieds :

  • Faire petit salé

Si avec tout ce que nous venons de vivre ensemble, le dernier réticent n'a pas pu perdre son pucelage :

  • Perdre son chapeau de paille (uniquement valable pour les hommes)

Il ne me reste plus qu'à lui proposer de faire un plan à quatre :

  • Faire une partie carrée

Mais ne comptez pas sur moi pour vous uriner dessus :

  • Changer l'eau des olives
  • Egoutter la sardine
  • Lâcher un fil

Vous le savez, puisque c'est ce qui vous attire en ces lieux infâmes, je suis le spécialistes des PCF (plans cul foireux), je ne pouvais donc pas passer à côté de :

  • Chopper des fantassins (attraper des morpions)

Mais quoi qu'il en soit, ne me tenez pas pour responsable s'il s'avérait que notre promenade linguistique vous amène à :

  • Canarder son julot (tromper son mec)
  • Loger rue du croissant (être cocu)

---oooOOO$OOOooo---

PS :
Contrairement à l'habitude ce post est travaillé et dans le cadre de mes recherches dans mes ouvrages favoris, j'ai découvert quelques spécialités argotiques qui raviront certains de mes bloggo-confrères.

 

  • Ananas : désigne une grenade défensive.
  • Bambou : Piquer le coup de bambou = avoir une insolation / tirer sur le bambou = fumer de l'opium.
  • Bastoche : désigne La Bastille (Paris) par extension le quartier Bastille.
  • Bout de ficelle (je n'ai pas trouvé de Bout'Fil) : désigne le congé donné à un employé par son patron.
  • Comme + Habitude (je n'ai pas trouvé la contraction Com d'Hab) : "comme" désigne une somme d'argent appelée commission et "Habitude" (avoir ses habitudes) est utilisé pour parler d'un client régulier d'une prostituée.
  • Cortausse (peut être le féminin de Corto !) : désigne une correction infligée à quelqu'un.
  • Loup : "Avoir vu le loup" = avoir eu sa première expérience sexuelle pour une jeune fille.
  • Ours : "Envoyer à l'ours" = refuser / "Aller aux ours" = être éconduit / "Avoir ses ours" = avoir ses règles.
  • Rodéo : vadrouille / équipée à bord d'une voiture volée.
  • Tambour : désigne le ventre ou encore un simulateur / Baguettes de tambour = des jambes fluettes.

Voilà ! La leçon est finie pour aujourd'hui !
Vous pouvez ranger vos cahiers.